menu
Qu'il s'agisse d'une dent de lait ou d'une dent définitive, sa structure interne est toujours composée des mêmes éléments, comme l'illustrent les schémas ci-après. Tout au long de cet exposé, cette terminologie sera considérée comme acquise pour alléger au maximum le contenu du document.

Aspect radiographique d'une dent et d'un parodonte sains

Coupe d'une dent

Coupe d'une dent

separation

 La dent est un organe vivant, implanté dans l'os du maxillaire, lui-même recouvert d'un tissu de protection : la gencive. A la manière d'un arbre qui est alimenté par la sève, la dent est nourrie en permanence par des éléments sanguins en provenance de la pulpe (appelée communément "nerf"). Cette nutrition lui confère un certain degré d'humidité intérieure, à l'origine de son exceptionnelle résistance ; il ne s'agit donc pas d'un simple élément calcifié inerte planté dans l'os. Lorsque la pulpe est atteinte et que la dent perd sa vitalité, elle subit exactement le même processus que celui d'un arbre : tout en restant plantée dans son milieu environnant, elle devient fragile et cassante, comme du bois mort. L'émail, tout comme l'écorce de l'arbre, dispose d'une structure différente des couches sous jacentes et représente une protection périphérique non négligeable. C'est, après le diamant, la matière qui dispose de la plus grande dureté connue.

La nature appliquait déjà ce modèle bien avant l'apparition du règne animal

 Cette assimilation à l'arbre va au-delà de cette simple comparaison ; en effet, certains termes communs prouvent bien que cette analogie est connue depuis fort longtemps : "racines", "collet", "implantation", "poussée", "arracher", "chute", etc. De ce fait, on peut mieux apprécier certains événements concernant les dents en faisant une simple transposition d'image par rapport à ceux, plus connus, qui concernent le monde végétal.

 A partir de ces premières constatations, on arrive facilement à comprendre que, comme pour un arbre, les effets du temps, les maladies et les accidents ont un impact direct sur la santé de la dent. On arrive également à comprendre que si le "sol" (le parodonte) s'affaiblit et devient lui-même défaillant, c'est la pérennité de l'arbre (de la dent) dans son ensemble qui est remise en question.


Site conçu et développé par le Dr Bernard BÉNICHOU - Copyright ©2016
15 Ave de La Bourdonnais - 75007 PARIS


Dernière mise à jour : 6 JANVIER 2016

Mentions légales