menu
 Les troisièmes molaires, ou dents de sagesse, sont les dernières à pousser. En général, elles apparaissent sur l'arcade à partir de l'âge de 18 ans. Si elles poussent correctement à la verticale, il n'y a pas lieu de s'en soucier ; tout au plus elles peuvent entraîner quelques douleurs au moment où elles percent la gencive. Malheureusement, il arrive souvent que suite à un manque de place ou à un axe d'éruption incliné, elles ne parviennent pas à évoluer normalement. Dans ce cas, elles exerceront une force importante sur les dents situées devant elles, provoquant ainsi des déplacements dentaires qui peuvent se répercuter jusqu'aux incisives. Ce phénomène est encore plus vrai s'il s'agit de dents de sagesse inférieures. Les pertes d'alignement ainsi observées sont irréversibles, sauf dans certains cas où l'orthodontie peut apporter son aide, mais au prix d'un traitement long et difficile à supporter pour un jeune adulte. Le manque de place et/ou le degré d'inclinaison d'une dent de sagesse sont parfois tels, qu'elle ne peut bénéficier d'une évolution normale. Parfois, elle ne peut pas évoluer du tout, parfois elle ne peut évoluer que partiellement. Selon les cas, on parle alors de dent de sagesse incluse, dent de sagesse enclavée ou encore dent de sagesse sous-muqueuse. La radiographie panoramique dentaire est d'un intérêt majeur pour la détection des problèmes de ce genre. Elle permet notamment de repérer précocement ces anomalies et de les traiter par des extractions très anticipées ("germectomies") pour éviter les dégâts à venir.

 Parmi les signes cliniques qui accompagnent l'éruption d'une dent de sagesse et qui représentent des motifs suffisants de consultation chez un Chirurgien Dentiste, on note : les péricoronarites (kystes prenant naissance à partir du sac qui enveloppe le germe de la dent), les complications nerveuses (douleurs de tous ordres), les complications infectieuses (gingivite plus ou moins diffuse, cellulite péri-maxillaire pouvant prendre parfois des allures surprenantes). Dans la majeure partie des cas, l'extraction de la dent en cause sera indiquée.

separation

Cette dent de sagesse inférieure est enclavée (8) : coincée par la dent qui la précède (7) du fait d'un axe d'éruption incliné, elle n'a aucune chance d'évoluer correctement. Il faudra donc envisager son extraction préventivement ou dès la moindre complication.


Dent de sagesse incluse présentant un axe d'éruption totalement anarchique.




Site conçu et développé par le Dr Bernard BÉNICHOU - Copyright ©2016
15 Ave de La Bourdonnais - 75007 PARIS


Dernière mise à jour : 6 JANVIER 2016

Mentions légales